Fortifié et massif, le bâtiment séduit par ses dimensions colossales et ses vitraux. Après avoir visité la forteresse, prolongez votre visite du village vers l’église : un bel exemple de l’art gothique méridional !

Edifiée au milieu du XIIIe siècle sous l’impulsion d’Alphonse de Poitiers, comte de Toulouse et frère du roi de France, l’église Saint Jean l’Evangéliste est un parfait témoignage de la reconquête de la région par le pouvoir catholique, au lendemain de la croisade menée contre les cathares. Après avoir gravi le village et visité la forteresse, laissez-vous surprendre par ce monument aux proportions imposantes.

eglise-saint-jean-najac-aveyron
D.Viet

Un témoin de l’Histoire régionale

L’église Saint-Jean-l’Evangéliste de Najac fut bâtie entre le bourg castral dominé par la forteresse le quartier de la Pause où logeaient les pèlerins. À cet emplacement, se succédèrent deux édifices de culte antérieurs, l’un d’origine wisigothique, et le second d’époque romane, dédié à saint Martin. Au lendemain de la reconquête de la région par les troupes catholiques, l’autorité royale décida d’y construire une nouvelle église réaffirmant le culte catholique sur la doctrine cathare.

Les dissidents najacois durent financer l’édification de ce nouveau lieu de culte voire travailler eux-mêmes sur le chantier pour se racheter une conduite vis-à-vis de l’Eglise de Rome. En effet, nombre d’entre eux ne reconnurent pas l’autorité francilienne et furent condamnés par les Inquisiteurs à faire pénitence et à payer de fortes amendes. L’un des consuls de la cité, Huc Paraire, fut même brûlé vif en place publique pour hérésie.

Une architecture défensive caractéristique

Dirigés par les Dominicains, les travaux furent réalisés par l’architecte bourguignon Bérenger Jornet, entre 1258 et 1280, et se prolongèrent au début du XIVe siècle par la construction du clocher et la pose des vitraux dont les plus anciens sont ceux de la rose occidentale.

Consacrée en 1363, l’église était flanquée d’une porte faisant initialement partie de l’enceinte urbaine et était accessible par un portail au nord, surmonté d’un Christ en Croix d’époque romane, primitivement couvert d’un ouvrage charpenté formant préau.

Caractéristique de l’architecture gothique méridionale, dont la cathédrale Sainte-Cécile d’Albi, l’église des Jacobins de Toulouse et la collégiale Notre-Dame de Villefranche-de-Rouergue sont de parfaites ambassadrices, l’édifice najacois est un vaste coffre de pierre rythmé par de puissants contreforts et de très petites ouvertures. Monumentale et sobre, la nef, sans collatéraux, était adaptée au prêche catholique, au rassemblement des fidèles et à la vénération des reliques. L’édifice est éclairé à l’ouest par une grande rose polylobée. Celle-ci est décorée de vitraux rehaussés de grisaille datant du XVIe siècle.

vitrail-eglise-stjean

Un intérieur d’une richesse insoupçonnée

Classée au titre des Monuments Historiques depuis 1924, l’église abrite un mobilier assez exceptionnel. Parmi les éléments les plus notables, on peut citer une grille en fer forgé du XIIIe siècle contenant autrefois un cierge pascal, un groupe sculpté associant un Christ en croix de facture catalane du XVe siècle, la Vierge et saint Jean l’Evangéliste du XVIe siècle, des tableaux du XVIIe et du XVIIIe siècle, des stalles, une chaire à prêcher, un chemin de croix en plâtre dur du XIXe siècle et des objets liturgiques disposés dans les niches murales du chœur parmi lesquels une remarquable croix processionnelle du XIIIe siècle.

Réalisés par un compagnon du nom de Barthélémy Gauchy à la fin du XIXe siècle, les vitraux de la nef prennent place dans des polylobes formés de dalles ajourées. Caractéristiques du courant artistique symbolique, ils présentent les attributs des quatre évangélistes, un calice, la colombe du Saint-Esprit et/ou encore le IHS du Christ par leur couleur extrêmement vive, ils apportent une luminosité tout à fait intéressante à l’édifice du XIIIe siècle dont l’architecture met essentiellement l’accent sur la ruralité.

Construite sur un énorme bloc de schiste, l’église fut édifiée sur un grand puits de plus de 6 mètres de profondeur qui permettait à la population de s’abriter à l’intérieur et de s’alimenter en eau en cas de siège. En faisant gentiment la demande au gardien des lieux, vous aurez la possibilité de le voir.

Préparez votre visite

Horaires d'ouverture du 01 mai au 30 septembre 2022
Lundi Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h
Mardi Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h
Mercredi Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h
Jeudi Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h
Vendredi Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h
Samedi Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h
Dimanche Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h
Horaires d'ouverture du 01 octobre au 31 octobre 2022
Samedi Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 17h30
Dimanche Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 17h30

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu