Explorez Sauveterre-de-Rouergue, une bastide médiévale où se mêlent nature généreuse, respect des traditions et innovation, trésors de l’architecture médiévale et conforts modernes.

Située au cœur du Ségala, entre Rodez, Albi et Villefranche-de-Rouergue, Sauveterre-de-Rouergue est un exemple remarquable de bastide médiévale.

Une histoire unique

Créée en 1281 par Guillaume de Macon, sénéchal du Rouergue, sur la volonté du roi de France, Philippe III le Hardi, pour garantir la paix sur cette partie du Ségala, Sauveterre-de-Rouergue est reproduit en neuf quadrilatères presqu’égaux le plan régulier des bastides autour d’une grande place centrale bordée d’arcades

Administrée par quatre consuls, ses plus vastes demeures, construites en pierre et dont certaines enserrent une cour privative, s’y concentrent et affichent l’aisance des marchands, des maîtres artisans, des notaires et des magistrats qui les firent bâtir.

Un patrimoine d’exception

Occupés pour la plupart par des artisans, les quatre quartiers, Saint-Jean, Notre-Dame, Saint-Vital et Fonbougine, avaient chacun leur porte défensive, dont deux beaux témoins des XIVe et XVIe siècles sont encore existants, que venaient épauler de larges fossés dont certaines portions sont encore en eau.

Construite au XIVème siècle dans le style gothique languedocien, la collégiale Saint-Christophe abrite d’élégantes stalles Renaissance et un remarquable retable baroque. Les maisons à pans de bois ou en belles pierres des XIVème au XVIème siècle témoignent de la richesse passée de cette bastide qui a tenu sous l’Ancien régime un important rôle administratif. Nombre d’entre elles disposent d’encorbellements, parfois très prononcés, enjambant la place et les rues charretières.

Un centre artistique dynamique

Dès le XVe siècle, une tradition coutelière se développa dans le pays des Cent Vallées, dont la capitale était la bastide de Sauveterre-de-Rouergue. A cette époque, la cité était peuplée par nombre de négociants et d’artisans : forgerons, vignerons, menuisiers, cardeurs, drapiers, chapeliers et chaussetiers. Certains d’entre eux commerçaient même jusque dans les foires de Lausanne.

Depuis plus de 40 ans, la cité connait une véritable renaissance de son artisanat d’art puisque de nouveaux pionniers de la création s’y sont installés. Couteliers, maroquinier, chapelière, vitrailliste, ferronnerie d’art, créateur de bijoux, de sérigraphie d’art, de vêtements de cuir dynamisent aujourd’hui la vie économique locale.

Ainsi, on peut dire que Sauveterre-de-Rouergue est une commune vivante, se conjuguant à la fois au passé, au présent et au futur.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu