Eveillez vos sens au cours d’une randonnée au cœur du Causse. Seul, en famille ou entre amis, vous serez émerveillés par cette nature verdoyante à perte de vue et ses panoramas à couper le souffle !

À vos baskets, c’est parti !

Rien de tel qu’une petite rando en ce 1er juin ensoleillé. Il est annoncé de grosses chaleurs cet après-midi alors je pars plutôt ce matin pour profiter du restant de fraîcheur. Baskets aux pieds et casquette sur la tête, je n’oublie pas ma bouteille d’eau et surtout ma barre de céréales dans mon sac (les gourmands comprendrons !).

Le départ se fait dans le petit village de Saujac au cœur de la vallée du Lot. Je m’enfonce très rapidement dans un petit chemin boisé et c’est parti pour la montée ! Le sentier est si agréable, je longe les murets en pierres sèches, typiques du paysage caussenard. Après quelques mètres, j’aperçois déjà, entre les arbres feuillus, un joli point de vue sur la rivière du Lot.

À vous les grands espaces !

Sur les hauteurs de la vallée

J’ai l’impression d’appartenir pleinement à la nature. J’écoute le chant des oiseaux, le bruit des feuilles dans le vent, j’observe les papillons se promenant de fleurs en fleurs et soudain, j’entends un chevreuil s’enfuir dans les profondeurs de la forêt. Un deuxième préfère me suivre sur quelques mètres puis rejoindre le premier.

Je quitte ensuite cette forêt pour découvrir un paysage plus aride et me retrouve face à une magnifique vue sur la vallée du Lot. C’est un merveilleux cadeau après cette belle montée. Je profite de ce point de vue de la Croix des Belges pour faire une petite pause rafraichissante.

Un rocher naturellement taillé me sert de banc face à la vallée du Lot et ses falaises escarpées. Un oiseau majestueux me survole. Il doit s’agir d’un faucon pèlerin, l’animal le plus rapide du monde ! J’en ai déjà aperçu un près de clocher de la collégiale Notre-Dame à Villefranche-de-Rouergue.

Au fil des murets caussenards

Après cette pause bien agréable, je reprends le chemin. Le plus dur est derrière moi ! Je n’ai que du plat jusqu’au prochain point de vue. Le soleil commence à taper mais je rejoins vite un chemin ombragé. Je vois des champs à perte de vue délimités par des jolis murets de pierres sèches. Je marche à travers le temps grâce aux petits patrimoines locaux qui parsèment le parcours dont la fontaine du lac. Je passe à travers quelques petits hameaux avec de très jolies habitations en pierres. Trois petits lapins s’échappent au détour d’un sentier.

Mes jambes avancent toutes seules et mes yeux profitent du paysage. C’est si bon de prendre l’air en cette belle journée !

Grandeur nature !

J’arrive au second point de vue sur la vallée du Lot, le point de vue du saut de la Mounine. Je m’éloigne légèrement du chemin pour voir le panorama de plus près. Au pied de la falaise vertigineuse, je contemple le méandre de la rivière et j’aperçois le village de Montbrun. On se sent tout petit face à la grandeur du paysage… J’observe d’autres espèces d’oiseaux, légèrement plus gros : des parapentes !

Une table de pique-nique m’attend au prochain carrefour. Je vais pouvoir déguster ma barre de céréales comme il se doit ! En plus, elle est à l’ombre ?

Après cette pause requinquante, j’emprunte le chemin qui redescend jusqu’au village de Saujac… Et voilà ma randonnée finie ! J’ai parcouru 11 km et je me sens plus vivante que jamais ! Plus de doute, demain je retourne sur les chemins !

Thématiques

Adèle

À propos de Adèle

Passionnée de voyages, j'aime parcourir le monde à la recherche d'émerveillement et d'authenticité ! Les Bastides et Gorges de l'Aveyron ont une richesse incomparable, des habitants fiers de leur territoire qui ont envie de partager leurs connaissances. J'ai été accueillie les bras ouverts dans une région que je ne connaissais pas mais qui me donne envie de rester.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu