Notre bonne résolution pour ce mois de janvier ? S’offrir un week-end randonnées ! Après les fêtes, un bol d’air frais en pleine nature fera le plus grand bien à toute la famille !

Malgré le froid de janvier, il fait soleil ce week-end. Parfait pour profiter de l’air pur de l’Aveyron ! Des chaussures de randonnée, un sac à dos et c’est parti pour un week-end à la campagne.

Nous aimons le département pour sa variété de petits paysages. Après avoir exploré les gorges verdoyantes de l’Aveyron autour de Najac, le rougier de Marcillac et ses vignes et le plateau du Lévézou, nous choisissons cette fois les paysages de causse autour de Martiel et Villeneuve d’Aveyron.

Premier jour : première randonnée !

Autour du lac de Bannac : la nature à portée de main

Avec toute ma petite tribu, nous arrivons au bord du lac en début d’après-midi. À peine garés, les enfants courent déjà sur un joli chemin habillé de feuilles tombées à l’automne.

Randonnée autour du lac de Bannac

Ce que j’aime en hiver, c’est que tout parait plus paisible. Les couleurs sont plus douces et les panoramas semblent plus vastes. Les arbres ont perdus leurs feuilles, donnant une nouvelle dimension à la nature.

Nous débutons notre circuit de 4,5 km en direction du hameau de Fontaynous. Au bord du lac, en nous faisant discrets, nous avons la chance d’apercevoir un grand oiseau blanc ! Cet oiseau au long coup nous émerveille. Il s’agit d’une grande aigrette, une espèce qui a l’habitude de pêcher dans le lac.

En traversant le hameau, nous observons un lavoir récemment restauré et un ancien château. Le temps semble suspendu dans cet environnement calme où nous n’entendons que le bruit des oiseaux. D’ailleurs, un pic vert doit être en train de nous observer, si je reconnais bien ce bruit singulier de tambourinement ! Je fais signe aux enfants de tendre l’oreille, ils s’exécutent d’un air intrigué.

Nous poursuivons notre exploration sur un petit sentier qui suit les contours du lac. Plusieurs petits promontoires forment des points de vue sur la nature qui nous entoure. Une famille de canards passe devant nous, des colverts !

Un instant plus tard, un héron passe au-dessus de nos têtes, puis deux… Puis trois ! Alertés par notre arrivée, ce sont des groupes entiers qui s’envolent dans les airs. Nous nous sentons privilégiés face à cette nature qui s’offre en spectacle !

Nous arrivons justement à un poste d’observation. Les enfants sortent leurs jumelles pour observer ce balai d’oiseaux qui vont et viennent autour de nous. Ce moment restera gravé dans nos têtes !

Après cette balade, nous rejoignons notre gîte Le Clos du Trep, une jolie bâtisse en pierres qui sera parfaite pour notre week-end en famille. Ce soir, ce sera jeux de société au chaud et une bonne nuit de sommeil.

Deuxième jour : découverte du terroir

Visite d’une truffière

Nous avons réservé une visite plutôt insolite à 10h : la visite d’une truffière. Arrivés sur place, nous sommes accueillis chaleureusement par Marie-France et sa chienne Nouchka. Marie-France nous livre tous les secrets de la truffe. Ce champignon est vraiment mystérieux, difficile de le trouver, même dans une truffière ! C’est Nouchka qui est la spécialiste pour les dénicher ! La chienne nous fait une démonstration de son flair hors pair. Elle retrouve toutes les truffes que Marie-France a caché sur le terrain !

Visite truffière
Estofinade
M Hennessy – Tourisme Aveyron

Pause gourmande

Après cette belle découverte, nous avons envie d’un bon plat chaud. Nous réservons à la Bergerie, un restaurant tout proche de Martiel. Cette fois c’est Ludovic qui nous accueille de son plus bel accent aveyronnais. Il nous présente la spécialité du restaurant : l’estofinade, un plat à base de pomme de terre et de stockfish. Ni une ni deux, notre choix est fait ! Ce mets est savoureux et nous réchauffe avant notre excursion de cet après-midi.

Exploration des dolmens

Pour finir le week-end, nous allons explorer un patrimoine caché du territoire : les dolmens du bois de Galtier. Nous pénétrons un bois de chênes dans lequel les enfants se plaisent à inventer des histoires dignes de contes de fée. Très vite, nous dénichons un premier dolmen puis un deuxième et un troisième. Les enfants s’étonnent devant ses constructions singulières qui éveillent leur imagination. Après de brèves explications historiques, ils gambadent dans cette nature merveilleuse et paisible.

Je crois que le retour en voiture se fera sous le signe de la sieste pour eux !

Notre week-end en résumé

Pour ce week-end rando nature en famille, nous avons :

Thématiques

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu